MORZINE

 

 

 

 

 

 

Morzine est une commune des Alpes françaises, située en vallée d'Aulps dans le département de Haute-Savoie, en région Rhône-Alpes.

 

 

 

 

Morzine

Vue panoramique de la commune de Morzine

Vue panoramique de la commune de Morzine


Armoiries logo
Administration

Pays

France

Région

Rhône-Alpes

Département

Haute-Savoie

Arrondissement

Thonon-les-Bains

Canton

Canton du Biot

Code commune

74191

Code postal

74110

Maire

Mandat en cours

Gérard BERGER

2010-2014



 

Démographie

Population

2 933 hab. (1999)

Densité

67 hab./km2

Gentilé

Morzinois / Morzinoises

Géographie

Coordonnées

46° 10′ 45″ Nord
       6° 42′ 33″ Est
/ 46.17905, 6.70905

Altitudes

mini. 900 m — maxi. 2 466 (les Hauts Forts) m

Superficie

44,1 km2


Voir la carte administrative

 

 

 

Géographie


 

  • Altitude de la station : 1 000 m

  • Altitude maximum de la station : 2 460 m

  • Altitude du Pleney : 1 550m

  • Altitude de la Pointe de Nyon : 2 019 m

  • Altitude de la Pointe de Chamossière : 2 002 m

 

Histoire

 

Sous la forme Morgenes, Morzine est citée pour la première fois en 1181 dans une bulle octroyée par le pape Alexandre III à l'abbaye d'Aulps

À l'instar de Morges (canton de Vaud, Suisse) ou Morgins (canton du Valais, Suisse), son nom signifie la frontière, la limite. Ce village se situe en effet à la frontière du Valais. Morzine est alors qualifiée de « grange ». Les granges constituaient les rouages essentiels de l'économie des monastères cisterciens. Le terme grangia désignait à la fois les bâtiments d'exploitation et l'ensemble de leurs dépendances foncières (alpages, vergers) et immobilières (moulins, battoirs, étables).

En 1253, les abbés de la puissante abbaye cistercienne Sainte Marie d'Aulps, distante de 6 km de Morzine, achetèrent tous les droits de justice pesant sur les familles de Morzine au sire Aimon II de Faucigny. Le village fut dès lors intégré dans cette seigneurie ecclésiastique et forma avec le village de Montriond (alors appelé Chairavaux) une des métralies (circonscription judiciaire et fiscale) de l'abbaye.

En 1313, les comptes dressés pour un impôt spécial, la Régale, font apparaître que Morzine compte déjà 57 familles. Il faut pourtant attendre le 7 juin 1505 pour qu'une paroisse soit officiellement créée.

Ce village paysan a vu son développement touristique accéléré par la victoire de Jean Vuarnet aux Jeux olympiques de 1960 à Squaw Valley. En effet, Jean Vuarnet se lança dans l'édification d'une station de sports d'hiver : Avoriaz.

 

 

Héraldique


blason

Les Armes de " Morzine "se blasonnent ainsi :De gueules à un pont d'une arche d'or, maçonné de sable, posé sur des ondes d'argent mouvant de la pointe, surmonté d'un soleil aussi d'or accosté de deux étoiles aussi d'argent.

Les possédées de Morzine


Pendant environ 13 ans, de 1857 à 1870, plusieurs dizaines de femmes de Morzine furent prises de convulsions, d’hallucinations, de crises de somnambulisme. Elles se disaient possédées par des diables. Le docteur Augustin Constans, inspecteur général des asiles et un des médecins qui examinèrent les malades, qualifia ces faits d’"épidémie d’hystéro-démonopathie". La psychiatrie contemporaine pourrait qualifier ces crises « d’hystérie de conversion ».

Cette affaire eut, à une époque où la psychiatrie était une spécialité balbutiante, une grande publicité. Des revues scientifiques se firent écho des faits , des sommités du monde médical vinrent examiner les Morzinoises. Magnétiseurs et spirites firent aussi le déplacement.  Le spirite Allan Kardec se rendit à Morzine avant d’être refoulé par les gendarmes.

Cette lettre du sous-préfet de Thonon adressée au préfet de la Haute-Savoie et datée du 4 mai 1864 est particulièrement éloquente. Elle fut rédigée après la cérémonie de confirmation opérée par l’évêque d’Annecy, un des pics de la crise. Le prélat fut agressé dans l'église bondée lors de la cérémonie de confirmation.

 

 

 

 
Les possédées de Morzine lors de la cérémonie de confirmation de 1864. Tableau de Laurent Baud, artiste-peintre et ancien maire de Morzine

« Le brigadier Fourcade s’est distingué : il souffre de nombreuses blessures occasionnées en voulant secourir l’évêque. Il y a 120 ou 130 malades. Des jeunes fille guéries depuis 5 ans n’ont pu supporter cet effrayant spectacle et sont de nouveau atteintes ; trois enfants de 5 et 6 ans sont tombés en crise (...). La consternation et la peur n’ont jamais été si grandes à Morzine. C’est la population entière qui est malade. Les femmes seules ont des crises, mais tout le monde est frappé, et les esprits ébranlés ne peuvent être rassurés par le fait d’un seul et par le travail d’une année. C’est l’éducation morale de la commune qu’il faut refaire, en même temps que l’on devra appliquer des mesures rigoureuses ». Il faut couper nette l’influence religieuse. Les exercices religieux, les cérémonies, tout ce qui se rattache d’un point de vue moral ou matériel, la vue d’un prêtre, le son des cloches, sont des causes qui déterminent presque exclusivement les accès des malades. »

"Les possédées de Morzine" est également un tableau du peintre et ancien maire Laurent Baud.

Un recueil de documents anciens vient d'être édité par Jean-Christophe RICHARD sur les Possédées de Morzine.http://locweb.free.fr/possedees_de_morzine.htm, en attendant la parution d'un ouvrage concernant l'enquête sur cette affaire. Plusieurs hypothèses ont été émises sur cette affaire, quelques certitudes: Le changement du curé et de ses vicaires en 1864 mit rapidement fin à ces phénomènes, l'ouverture à la civilisation et à de nouvelles idées changea les mentalités.

 

Administration

Liste des maires successifs

 

 

Période

Identité

Étiquette

Qualité

1860

1861

Laurent Baud

...

Artiste peintre

1861

1862

Claude Tavernier

...

Notaire

1862

1878

Laurent Baud

...

Artiste peintre

1878

1879

François Berger

...

...

1881

1888

Guérin Taberlet

...

...

1888

1931

François Buet

...

...

1931

1938

Pierre Veillet

...

...

1938

1944

François Baud (Jacques)

...

...

1944

1947

Pierre Veillet

...

...

1947

1957

François Baud (du Grand Hôtel)

...

Hôtelier.

1957

1971

Jean Baud-Pachon

...

Commerçant

1971

1995

Francis Richard

...

Commerçant

1995

2001

Claudius Baud

...

Hôtelier

2001

2008

François Passaquin

...

Libraire

2008

2010

Jean-Louis Battandier

...

...

décembre 2010

en cours

Gérard Berger

...

...

Toutes les données ne sont pas encore connues.

 

Évènements sportifs


Morzine-Avoriaz a accueilli 14 fois le Tour de France cycliste.


Morzine a été une des étapes de la Coupe du Monde de Parapente à de nombreuses reprises: 1997, 1999, 2002. En 2006 s'y est aussi déroulé le Championnat d'Europe de Parapente.

Morzine est depuis plusieurs années le point central du rallye automobile du Mont-Blanc comptant pour le championnat de France des rallyes et se déroulant dans les premiers jours du mois de septembre.

 

Démographie

Économie

Station de ski


 

  • 34 pistes : 3 noires, 15 rouges, 12 bleues et 4 vertes.

  • Équipements : 2 téléphériques, 1 télécabine, 11 télésièges, 13 téléskis, 120 canons à neige, 10 dameuses

  • Fait partie du domaine skiable Les portes du Soleil 650km de piste

 

Jumelage


Bonifacio, France, année 2004.

 

Personnalités liées à la commune

 

Artistes

 

 

Sportifs


  • Le Hockey Club Morzine-Avoriaz, champion de France de division 1 en 2004 et vice champion de France élite 2007 (Ligue Magnus)

  • Céline Gros, cycliste pratiquant la descente en VTT

  • Patrick Blanc, skieur spécialiste du ski de montagne

  • Alain Premat, skieur spécialiste du ski de montagne

  • Charles Cazaux, parapentiste

  • Cyprien Richard, skieur

  • Yves Tavernier, skieur. Plusieurs fois Champion de France de slalom géant

  • Jean Vuarnet, skieur. C'est notamment grâce à son influence qu'a été fondée Avoriaz

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×